C'était prévisible vu la disgrâce de Jack Ma: le régulateur chinois a imposé la plus grande amende de son histoire à Alibaba. Soit 2,33 milliards d'euros pour abus de position dominante vis-à-vis tant de ses concurrents...

C'était prévisible vu la disgrâce de Jack Ma: le régulateur chinois a imposé la plus grande amende de son histoire à Alibaba. Soit 2,33 milliards d'euros pour abus de position dominante vis-à-vis tant de ses concurrents que des marchands de ses plateformes. Il est de notoriété publique qu'Alibaba et JD.com, son principal concurrent, obligent les marchands à choisir l'un ou l'autre. Cette amende cadre bien avec la reprise en main des géants du numérique chinois par le pouvoir en place qui entend stimuler une concurrence loyale et, surtout, éviter une expansion désordonnée du capital. Mais tout aussi imposante qu'elle soit, ladite amende n'est qu'une paille pour Alibaba puisqu'elle ne correspond qu'à 4% de son chiffre d'affaires 2020. Elle est aussi moins méchante pour son avenir que le coup porté à Ant, le bras financier du groupe, qui vient, contraint et forcé, d'accepter de se transformer en holding et de se conformer à la réglementation bancaire. Alibaba est aussi tenu de revoir l'ensemble de ses relations commerciales et de soumettre un plan de compliance dans les trois ans.