Il fallait s'y attendre. En vigueur depuis le 1er janvier, la nouvelle manière de calculer le loyer des logements sociaux a entraîné une hausse moyenne de 38 euros par mois, soit sur base annuelle, 456 euros. Il ...

Il fallait s'y attendre. En vigueur depuis le 1er janvier, la nouvelle manière de calculer le loyer des logements sociaux a entraîné une hausse moyenne de 38 euros par mois, soit sur base annuelle, 456 euros. Il s'agit bien entendu d'une moyenne et tous les locataires ne sont pas également touchés. A Hasselt l'augmentation ne touche que 49% des bénéficiaires sociaux contre, par exemple, 93% à Ninove. De son côté, le PTB (PVDA en Flandre) dénonce des hausses de " 200 euros par mois ". Si, auparavant, la valeur locative d'un logement social était déterminée par les sociétés de logement elles-mêmes, en collaboration avec leur notaire, d'autres critères entrent aujourd'hui en compte. Ils sont au nombre de 17, parmi lesquels la globalisation des revenus de tous les occupants. S'y ajoute une " correction énergétique " qui vise à faire rembourser par le locataire une partie des investissements effectués depuis 2006 par les sociétés de logement en matière d'isolation, ce qui entraîne, selon l'âge du logement occupé, un surplus mensuel de 5 à 26 euros.