Devoir faire la file aux urgences est, hélas, un paradoxe devenu quotidien. Débordés, les urgentistes ne savent plus qui prendre en charge en premier. D'où l'idée, inédite dans notre pays, de demander...

Devoir faire la file aux urgences est, hélas, un paradoxe devenu quotidien. Débordés, les urgentistes ne savent plus qui prendre en charge en premier. D'où l'idée, inédite dans notre pays, de demander aux patients de procéder eux-mêmes aux premières investigations en mesurant leur tension, leur rythme cardiaque ainsi que la saturation de leur sang en oxygène. Transporté par les globules rouges, l'oxygène est en effet indispensable au bon fonctionnement de nos cellules et toute hypoxémie doit être traitée au plus vite. Ces mesures effectuées, la machine pose un certain nombre de questions à choix multiple au sujet des plaintes et allergies éventuelles, puis délivre un ticket avec les résultats obtenus. Ces derniers s'affichent également sur un écran, de sorte que le personnel soignant peut en permanence contrôler les priorités. " Le patient se sent responsabilisé et, en tant qu'urgentistes, nous gagnons ainsi à chaque fois de précieuses minutes ", explique le docteur Jeroen Deconinck.