Javier Cercas a perdu son père, sa femme l'a quitté et le roman qu'il rêve d'écrire n'avance pas. Pour payer les factures, il réintègre le journal qu'il avait quitté. C'est là qu'il écrit un premier art...

Javier Cercas a perdu son père, sa femme l'a quitté et le roman qu'il rêve d'écrire n'avance pas. Pour payer les factures, il réintègre le journal qu'il avait quitté. C'est là qu'il écrit un premier article sur Rafael Sanchez Mazas, un franquiste qui a échappé à l'exécution parce qu'un soldat lui a laissé la vie sauve. Un mystère plane autour des activités de cet homme pendant la guerre civile. Et c'est ainsi que se tisse ce récit dense, tout sauf une fiction, qui nous parle de l'Espagne d'hier mais aussi de celle d'aujourd'hui et, bien plus largement, de la manière dont nous traitons notre passé et la mémoire des événements les plus traumatiques. Comment faire société après l'horreur des violences ? Le dessin de José Pablo Garcia est précis et conserve toute la beauté labyrinthique du texte de Javier Cercas, publié en 2002 par Actes Sud. Ici, l'adaptation graphique sublime un récit puissant, une réflexion importante.