Créé en 1987 par le baron Marcel Bich, célèbre industriel français créateur du stylo éponyme (Bic), le légendaire club de golf des Bordes est sans doute l'un des plus fermés d'Europe continentale. Construit sur d'anciennes terres de chasse en Sologne, à deux pas d'Orléans, il est désormais la propriété du fonds d'investissement anglais Round-Shield Partners, dirigé par Driss Benkirane. Ce dernier, grand passionné de swing, ne lésine pas sur les moyens pour faire du lieu un véritable must ultra-exclusif.
...

Créé en 1987 par le baron Marcel Bich, célèbre industriel français créateur du stylo éponyme (Bic), le légendaire club de golf des Bordes est sans doute l'un des plus fermés d'Europe continentale. Construit sur d'anciennes terres de chasse en Sologne, à deux pas d'Orléans, il est désormais la propriété du fonds d'investissement anglais Round-Shield Partners, dirigé par Driss Benkirane. Ce dernier, grand passionné de swing, ne lésine pas sur les moyens pour faire du lieu un véritable must ultra-exclusif. A l'étranger, les clubs de golf élitistes et privés sont nombreux. L'Augusta National en Géorgie, Cypress Point en Californie, Muirfield en Ecosse ou Koganei près de Tokyo en sont quelques beaux exemples. Les Bordes s'inspire de la même philosophie "members only". Niché dans un environnement d'une fascinante beauté naturelle, le club propose aujourd'hui à ses 150 membres triés sur le volet deux parcours exceptionnels. Le "Old Course", balisé par les obstacles d'eau, porte la griffe de l'architecte américain Robert von Hagge. Le "New Course", qui vient d'être inauguré en grande pompe, a été dessiné par son compatriote Gill Hanse. L'un et l'autre rivalisent de splendeur et sont manucurés par une armada de greenkeepers. Le premier, très technique et tactique, est spécialement destiné aux bons joueurs. Le second, tapissé de genêts et de bruyères, est plus ouvert et rappelle les tracés classiques chers à Tom Simpson ou Harry Colt. Mais Les Bordes, c'est bien davantage que le golf. C'est un état d'esprit, un vrai country club qui se mérite, au propre comme au figuré. Le droit d'entrée est de 45.000 euros et la cotisation annuelle de 4.500 euros. Le greenfee n'existe évidemment pas, sauf pour les invités des membres qui peuvent, au passage, loger dans les cottages très confortables construits le long des fairways. Les membres de ce club pas comme les autres viennent souvent spécialement des Etats-Unis ou de Grande-Bretagne. Juste pour chasser le birdie dans un cadre de rêve, avec quelques biches ou chevreuils pour témoins. Mais sur la terrasse du magnifique club house, on croise aussi quelques hommes d'affaires français ou belges, heureux de se ressourcer dans ce havre de paix de 565 hectares, à une heure de Paris et des châteaux de la Loire. A terme, l'objectif du nouveau propriétaire est d'atteindre les 500 membres, mais pas davantage. Un hôtel-spa cinq étoiles, piloté par le Groupe Six Senses, et un vaste projet immobilier devraient aussi sortir de terre prochainement pour respecter le business model. Mais leurs clients auront juste accès au petit parcours de golf très ludique de 10 trous construits en amont, histoire d'éviter tout embouteillage sur les tees n°1 des deux championship courses.