C'est un monument de la politique communale belge qui est parti ce vendredi matin. A 79 ans, Leopold Lippens a succombé à la leucémie diagnostiquée en fin d'année dernière. Il n'était plus apparu en public depuis de...

C'est un monument de la politique communale belge qui est parti ce vendredi matin. A 79 ans, Leopold Lippens a succombé à la leucémie diagnostiquée en fin d'année dernière. Il n'était plus apparu en public depuis des semaines et avait confié les rênes de la ville de Knokke à son premier échevin. Leopold Lippens, c'est plus de 40 ans de mayorat à Knokke, une station balnéaire qu'il aura, avec sa famille, contribué à développer. Leopold Lippens a poursuivi à la côte le travail entamé par Philippe-François Lippens, son aïeul qui acheta des terrains au début du 20e siècle, et par Léon Lippens, son père qui créa le Zwin et fut aussi bourgmestre. Il a aussi longtemps dirigé la Compagnie du Zoute, le bras immobilier de la famille créé en 1909. Leopold Lippens, c'était aussi un politicien adepte de phrases chocs, surtout quand il s'agissait de défendre le caractère exclusif de sa commune. Personne n'a oublié sa sortie sur les frigobox, l'accessoire des "ploucs" qu'il n'aimait pas voir dans sa commune, ou son désir de voir les migrants illégaux parqués dans des camps...