Un homme tombe de son lit et n'arrive plus à se relever. Il sent sa mort prochaine. Sa vie lui revient alors en flash-back. Cet homme s'appelle Leonard Cohen... Le Québécois Philippe Girard signe une évocation en demie ...

Un homme tombe de son lit et n'arrive plus à se relever. Il sent sa mort prochaine. Sa vie lui revient alors en flash-back. Cet homme s'appelle Leonard Cohen... Le Québécois Philippe Girard signe une évocation en demie teinte de l'inoubliable auteur et interprète de Marianne ou Hallelujah. Amoureux de la littérature, de la poésie, amoureux tout court, Leonard Cohen a déboulé dans le monde la musique avec des chansons tristes en plein Summer of Love. C'est un des paradoxes qui définit celui qui disait lui-même ne pas vouloir être magicien mais "plutôt la magie". Ce roman graphique passionnant évoque les femmes qui ont traversé sa vie pour une nuit ou une partie de vie, mais aussi ses nombreuses addictions à l'alcool, aux drogues et aux antidépresseurs. Riche en anecdotes, il s'intéresse à la création qui, chez Cohen, s'est toujours effectuée dans l'intranquillité et pose un regard pertinent sur la manière dont ses relations avec le business de la musique ont abouti à une forme d'incompréhension mutuelle.