François Boucq ne pouvait attendre. Le 11e tome de la série Bouncer paraît moins de deux mois après le 10e. La démarche semble naturelle puisque les deux albums forment une seule et même histoire. Et dans l'état actuel de saturation que connaît le marché francophone de la bande dessinée, il convient de ne pas faire trop attendre un lecteur qui est soumis à de multiples tentations (comprenez d'autres achats). Mais d'un point de vue artistique, le dessinateur s'est aussi laissé emporter par cette histoire prenante, qu'il se devait de développer en deux tomes, L'or maudit, paru début janvier, et L'échine de dragon, en librairie depuis le 7 mars.
...