C'est l'un des grands acquis de la pandémie: le Belge enfourche plus son vélo. En 2020, l'utilisation du vélo pour les déplacements domicile-travail a augmenté de 9,1% par rapport à 2019, selon le baromètre de la mobilité d'Acerta. Un Belge sur...

C'est l'un des grands acquis de la pandémie: le Belge enfourche plus son vélo. En 2020, l'utilisation du vélo pour les déplacements domicile-travail a augmenté de 9,1% par rapport à 2019, selon le baromètre de la mobilité d'Acerta. Un Belge sur trois l'utilise pour certains trajets ou bouts de trajets (par exemple en combinaison avec le train) et 15% de nos compatriotes en ont fait leur mode de transport exclusif pour aller au boulot. Dans cette optique, il est logique que le nombre d'indemnités vélo payées par les employeurs soient en hausse: +60% sur cinq ans. Soit de 12,5% à 20% des salariés entre 2015 et 2020. Evidemment, la voiture demeure le moyen de transport privilégié pour se rendre au travail. Elle intervient dans 78,3% des déplacements domicile-travail (77,5% en 2019). C'est un gain qui peut s'expliquer par un sentiment de sécurité sanitaire. Toutefois, le nombre de kilomètres parcourus a fondu l'an dernier suite à la pandémie et au télétravail. Il est à noter que, désormais, un employé du secteur privé sur cinq dispose d'une voiture de société. Enfin, logiquement, les transports en commun ont perdu des utilisateurs en 2020: 8,1% des Belges travaillant dans le privé y ont eu recours en 2020.