Altria et Philip Morris International (PMI), séparés depuis 2008, sont entrés en discussion pour reformer un groupe unique. Il s'agirait d'une fusion entre égaux par échange d'actions. Celle-ci donnerait naissance à un ensemble dont la capitalisation boursière dépasserait les 200 milliards de dollars et dont le chiffre d'affaires approcherait les 60 milliards. En 2008, à la demande d'actionnaires qui souhaitaient plus de dividendes, Altria avait sorti Philip Morris de son périmètre. Elle avait conservé la distribution de Marlboro et de ses autres marques aux Etats-Unis, laissant l'international à PMI. Mais depuis, les choses ont bien changé : les ventes de cigarettes chutent régulièrement (-4,5 % en 2018) et les valeurs boursières liées au tabac n'excitent plus les investisseurs. Les deux entités se sont résolues à investir dans la cigarette électronique et verraient donc un intérêt certain à combiner leurs forces.