En août et durant la première quinzaine de septembre, les cours des céréales ont connu une forte reprise. Les prix du maïs et du blé sont revenus à leur plus haut niveau depuis mars de cette année, le soja n'avait plus été aussi cher depuis mai 2018. Un premier élément de soutien est la faiblesse du dollar ; lorsque le billet vert est moins cher, les céréales le sont aussi en monnaie locale. Début septembre, l'indice dollar est retombé à son niveau le plu...

En août et durant la première quinzaine de septembre, les cours des céréales ont connu une forte reprise. Les prix du maïs et du blé sont revenus à leur plus haut niveau depuis mars de cette année, le soja n'avait plus été aussi cher depuis mai 2018. Un premier élément de soutien est la faiblesse du dollar ; lorsque le billet vert est moins cher, les céréales le sont aussi en monnaie locale. Début septembre, l'indice dollar est retombé à son niveau le plus bas depuis près de deux ans, ce qui a conduit à une augmentation des statistiques d'exportations depuis les Etats-Unis, le plus grand exportateur de céréales au monde. Le rapport mensuel WASDE du ministère américain de l'agriculture (USDA) était particulièrement favorable au maïs et au soja. Aux Etats-Unis, la production diminuera pendant l'année de récolte en cours. En Europe, les rendements seront également plus faibles en raison de l'été plutôt aride qu'a connu la majeure partie du continent. Le Brésil ne compensera que partiellement ces baisses. Les stocks mondiaux de maïs diminueront dès lors cette année. En raison du conflit commercial sino-américain, les volumes d'exportation de maïs vers la Chine sont inférieurs à la normale, mais à terme, la Chine devra importer à nouveau davantage la céréale.L'évolution du soja est similaire à celle du maïs. En revanche, la production mondiale de blé augmentera cette année en raison de rendements plus élevés en Australie et au Canada alors que les stocks sont à des niveaux record. Cela n'a pas empêché son prix de grimper, à l'instar de celui du maïs et du soja. La fin du mois de septembre marque le début de la saison des récoltes dans l'hémisphère nord, durant laquelle, en particulier pour le soja et le blé, les prix des contrats à terme sont sous pression. Comme le début de cette récolte a coïncidé avec une reprise du dollar, le prix de ces céréales a baissé ces dernières semaines. De plus, il y a une position spéculative longue importante sur les céréales. La correction pourrait donc se poursuivre, mais à court terme uniquement. Par le biais de l'ETF WisdomTree Grains, il est possible d'investir dans le Bloomberg Grains Subindex, qui compte trois contrats à terme de céréales différents (maïs, soja et blé). Ce tracker s'échange sur le Xetra sous le ticker OD7Y.