Ouvrir un musée high-tech présentant plus de 300 oeuvres d'art originales dans un village perdu en pleine nature, il fallait oser. Il fallait surtout l'imaginer. Pour Eric Noulet, l'initiateur de ce projet, le Mudia est l'aboutissement d'un rêve patiemment mûri. Après une carrière à l'international dans le marketing, ce collectionneur belge et sa femme ont tenté de dessiner les contours du musée idéal. Un endroit, qui à l'image de leur collection personnelle aux pièces éclectiques, fait ressentir le bouillonnement des idées et des courants artistiques à l'oeuvre dans l'histoire de l'art.
...