La semaine dernière, dans la nuit de mercredi à jeudi, Fiat Chrysler Automobiles a décidé unilatéralement de retirer son offre de fusion avec Renault. Pourtant, face aux inquiétudes du gouvernement français avec, en tête, celles du ministre de l'Economie Bruno Le Maire, le groupe italo-américain avait fait des concessions notamment sur la préservation des emplois et des sites ...