C'est une institution que de nombreux cadres connaissent pour y avoir peaufiné leur anglais ou leur néerlandais. Fondé à Spa en 1975, le Ceran est, en effet, devenu une référence dans l'apprentissage des langues et les formations interculturelles. Ses quatre sites (trois en Belgique, un à Paris) accueillent chaque année plus de 5.000 clients venus de 30 pays différents, qu'il s'agisse de j...

C'est une institution que de nombreux cadres connaissent pour y avoir peaufiné leur anglais ou leur néerlandais. Fondé à Spa en 1975, le Ceran est, en effet, devenu une référence dans l'apprentissage des langues et les formations interculturelles. Ses quatre sites (trois en Belgique, un à Paris) accueillent chaque année plus de 5.000 clients venus de 30 pays différents, qu'il s'agisse de jeunes étudiants ou d'employés désireux d'améliorer leurs compétences linguistiques. Histoire d'accélérer son développement à l'international, le Ceran vient d'annoncer son intégration dans le groupe français Châteauform', leader européen dans l'organisation de séminaires avec près de 70 sites dédiés à l'événementiel en France et dans cinq pays voisins. Fort d'un chiffre d'affaires de 223 millions d'euros en 2018 (soit environ 20 fois celui du Ceran), Châteauform' élargit ainsi sa palette de services en incluant à son offre les formations linguistiques et interculturelles de son partenaire belge. " C'est un vrai win-win, commente Fabienne Carmanne, directrice du Ceran. De son côté, le groupe Châteauform' renforce son offre belge et intègre désormais la formation linguistique dans son catalogue. Du nôtre, cela nous permet d'accélérer notre dynamique d'internationalisation, notamment en France et en Allemagne, deux marchés que nous avons toujours voulu développer. Nous bénéficierons ainsi de la force commerciale de Châteauform', mais dans la continuité puisque, pour le client, rien ne change fondamentalement. " Porteur en termes d'image, le nom Ceran restera en effet la référence et ne disparaîtra donc pas sous la marque Châteauform'. De même, l'actionnaire majoritaire belge NomaInvest (le holding industriel des familles Noël et Jolly) ne s'efface pas dans cette nouvelle aventure. Il devient simplement, au même titre que la plupart des autres actionnaires du Ceran, un nouvel actionnaire (cette fois minoritaire) du groupe français Châteauform'.