Les cendres du tragiqueincendie de la cathédrale Notre-Dame de Parisétaient encore chaudesque l'on annonçaitsa reconstructiondans les cinq ans.Rapidement, le bruit a couru qu'un produit de la firme Ubisoft allait pouvoirfaciliter cette reconstruction.En effet, l...

Les cendres du tragiqueincendie de la cathédrale Notre-Dame de Parisétaient encore chaudesque l'on annonçaitsa reconstructiondans les cinq ans.Rapidement, le bruit a couru qu'un produit de la firme Ubisoft allait pouvoirfaciliter cette reconstruction.En effet, le jeu à succès Assassin's Creed Unitysorti en 2014 plonge le joueur dans une reconstitutiondu Paris du 19e siècle,avec Notre-Dame comme monument central.Pour parvenir à un résultathyper réaliste, les équipesde l'éditeur français ontpassé plus d'un an à analyser et reproduire le bâtiment.Il n'en fallait pas davantage pour que les réseaux sociaux et plus d'un média répercutent l'idée que ces " plans en 3D " seraient très utiles pour aider à sa reconstruction. Il n'en sera pourtant rien : cette reproduction numérique n'est en effet pas millimétrique, elle ne sera donc d'aucune aide pour les architectes. " Le monument qu'on a recréé comporteune belle liberté artistique ",a reconnu l'un des historiens engagés par Ubisoft,interrogé par Le Monde.Cela n'a pas empêchél'éditeur de jeu de surfersur la vague : en plusd'annoncer un donde 500.000 eurospour la reconstructionde la cathédrale, il a proposé son jeu - l'un des moinsvendus de la sérieAssassin's Creedavec " seulement "8 millions de téléchargements - gratuitement à la suitede l'incendie.