Les visiteurs venus découvrir l'Exposition universelle 2020 à Dubaï, qui ouvrira en octobre, auront de grandes attentes, y compris en matière de gastronomie. Dubaï étant située dans un pays désertique, la ville importe l'essentiel de sa nourriture. Et multiplier les " kilomètres alimentaires ", c'est-à-dire la distance parcourue par la nourriture entre le producteur et le consommateur, contredit le principe de développement durable - l'un des thèmes de cette expo. ...

Les visiteurs venus découvrir l'Exposition universelle 2020 à Dubaï, qui ouvrira en octobre, auront de grandes attentes, y compris en matière de gastronomie. Dubaï étant située dans un pays désertique, la ville importe l'essentiel de sa nourriture. Et multiplier les " kilomètres alimentaires ", c'est-à-dire la distance parcourue par la nourriture entre le producteur et le consommateur, contredit le principe de développement durable - l'un des thèmes de cette expo. Malgré tout, les salades et les herbes aromatiques utilisées par les traiteurs n'auront pas beaucoup voyagé, car elles vont être cultivées dans l'une des plus grandes " fermes verticales " au monde, non loin du site de l'exposition. L'agriculture verticale se fait en intérieur. Pour gagner de la place, les semis poussent sur des substrats hors-sol, dans des plateaux superposés. Chaque plateau est baigné de lumière artificielle et alimenté en eau et nutriments. La ferme de Dubaï est un partenariat entre Crop One, entreprise de la Silicon Valley, et la société qui gère la restauration sur les vols Emirates. Outre l'approvisionnement prévu pour l'Expo 2020, cette exploitation fournira 2.700 kilos de légumes à feuilles par jour pour les repas servis à bord des avions qui décollent à l'aéroport de Dubaï. Cette ferme va consommer 99 % d'eau en moins que l'agriculture classique en extérieur. Des innovations technologiques, notamment des leds dont la couleur optimise la croissance des plantes, rendent ce type de projet plus viable et adapté à plus de variétés de fruits et légumes. En 2020, la société Intelligent Growth Solutions, implantée en Ecosse, produira des leds destinées aux fermes verticales. Selon l'entreprise, ce système permettra de diviser les factures d'électricité par deux. La majorité des fermes verticales seront construites dans les grandes villes ou à proximité, afin d'approvisionner directement les marchés locaux. L'entreprise américaine Plenty a inauguré près de San Francisco une ferme quasi automatisée, qui doit pourvoir plus de 100 supermarchés. Mais toutes les exploitations ne seront pas si grandes. Le distributeur anglais Marks & Spencer met en place des dispositifs de cultures verticales commercialisés par l'entreprise allemande Infarm afin de faire pousser des herbes aromatiques directement dans les allées de ses supermarchés.