C'est l'heure du premier bilan pour les trois mousquetaires belges engagés, cette année, sur l'European Tour. Thomas Pieters, Thomas Detry et Nicolas Colsaerts ont alterné le meilleur et le moins bon lors de ...

C'est l'heure du premier bilan pour les trois mousquetaires belges engagés, cette année, sur l'European Tour. Thomas Pieters, Thomas Detry et Nicolas Colsaerts ont alterné le meilleur et le moins bon lors de leurs trois premiers tournois disputés dans les " sables du désert " à Abou Dhabi, à Dubaï et en Arabie saoudite. Dans un bel ensemble, ils ont chaque fois franchi l'écueil du cut. Mais ils n'ont pas réussi, en revanche, à accrocher le moindre top 10, faisant preuve d'une certaine irrégularité. Lors du Saudi International, Thomas Pieters était ainsi en tête après le premier tour grâce à une carte de 7 sous le par. Mais, le lendemain, il signait un score de + 4. Le début de saison est, il est vrai, une période de rodage, notamment au niveau de l'intensité et de la technique. On a d'ailleurs vu que plusieurs grands noms étaient à la peine, à l'image du Suédois Henrik Stenson qui n'a passé aucun des trois cuts ou de Sergio Garcia qui, frustré, a carrément abîmé les greens du tournoi d'Arabie saoudite, dont il a été exclu.