Halte au béton. Le Betonstop, en vertu duquel à partir de 2040 plus aucune construction ne pourra être érigée sur une parcelle de terrain encore libre, devait constituer la clé de voûte de l'action envir...

Halte au béton. Le Betonstop, en vertu duquel à partir de 2040 plus aucune construction ne pourra être érigée sur une parcelle de terrain encore libre, devait constituer la clé de voûte de l'action environnementale de l'actuel gouvernement flamand. Las, le Conseil d'Etat en a décidé autrement, réclamant notamment une étude d'incidence. Contraint et forcé, l'actuel gouvernement devra dès lors laisser au prochain le soin de mettre ce décret en pratique. Un malheur venant rarement seul, le Mestactieplan, qui devait sensiblement améliorer la qualité des eaux flamandes, se trouve lui aussi sur la sellette. Elles contiennent trop de nitrates dans pratiquement un point de mesure sur trois (33%) alors que l'an dernier 28% seulement des points de contrôle dépassaient la norme européenne. Ces chiffres sont d'autant plus interpellants que le Mestactieplan ambitionnait de réduire à 5% le nombre de points de contrôle en excès de nitrates. Ici également, la patate chaude devra être refilée au prochain gouvernement.