Contrairement à ses principaux concurrents (Electrabel, Luminus ou Eneco), Lampiris, racheté par Total il y a deux ans, n'était pas encore actif sur le marché du photovoltaïque. Dans le segment des services à la clientèle q...

Contrairement à ses principaux concurrents (Electrabel, Luminus ou Eneco), Lampiris, racheté par Total il y a deux ans, n'était pas encore actif sur le marché du photovoltaïque. Dans le segment des services à la clientèle qui sont en plein boum chez nous, le fournisseur liégeois n'était pas allé au-delà de l'isolation ou de l'installation de chaudières. La semaine dernière, il a annoncé avoir racheté WinWatt. Créée en 2008 et basée à Grand-Bigard, cette société, qui compte une quinzaine de collaborateurs, est spécialisée dans l'étude et l'installation de panneaux photovoltaïques, de batteries domestiques de stockage d'électricité et de bornes de recharge de véhicules électriques. La société a réalisé plus de 400 installations individuelles en 2017. Donc, un acteur moyen du secteur que Lampiris entend développer puisqu'il table sur 4.000 installations par an. Un objectif ambitieux même si le marché du photovoltaïque reprend des couleurs et que la demande en bornes de recharge ne va faire que croître avec l'avènement annoncé de la voiture électrique. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.