Il y a une semaine, nous vous annoncions la validation par le conseil des ministres du plan Vision Rail 2040 du ministre Gilkinet. Un plan loin d'être financé et qui doit s'inscrire dans le contrat de ...

Il y a une semaine, nous vous annoncions la validation par le conseil des ministres du plan Vision Rail 2040 du ministre Gilkinet. Un plan loin d'être financé et qui doit s'inscrire dans le contrat de service public de la SNCB et d'Infrabel. A cet effet, et alors qu'on attend son contrat de service public depuis 10 ans, la SNCB vient de valider ses projets de plan d'entreprise et de plan pluriannuel d'investissement pour la période 2023-2032. Les détails de ces plans doivent évidemment encore être discutés, mis en parallèle avec ceux d'Infrabel, présentés et votés au gouvernement et au Parlement dans l'optique d'une entrée en vigueur au 1er janvier 2023. Sans oublier une validation par la Commission européenne. Que disent ces plans? Il est question d'une hausse de l'offre de 10% d'ici à 2032 et d'une augmentation du nombre de voyageurs de 30%. Avec un confort et une ponctualité améliorés. La SNCB parle aussi d'une diminution, sur la même période, de sa dette de 1 milliard d'euros. Ambitieux.