Après le hip hop au Bozar, avec l'actuelle expo Yo, et le rock de Rebel Rebel au MAC's l'année dernière, une autre youth culture s'installe dans un lieu d'exposition d'importance : le BPS22 de Charleroi. Ce bâtiment néoclassique, inauguré en 1911,...

Après le hip hop au Bozar, avec l'actuelle expo Yo, et le rock de Rebel Rebel au MAC's l'année dernière, une autre youth culture s'installe dans un lieu d'exposition d'importance : le BPS22 de Charleroi. Ce bâtiment néoclassique, inauguré en 1911, est passé en 2015, d'Espace de création contemporaine au statut de Musée d'Art : sous l'impulsion du directeur Pierre-Olivier Rollin, il multiplie les initiatives inattendues. Après une mémorable Orgie littéraire d'Emmanuel Giraud en septembre 2015, voici qu'un autre Français original s'y installe. Mais au lieu d'une dégustation de vins mixée d'extraits de livres choisis, Raphaël Zarka conçoit une installation de sculptures modulaires en acier Corten pouvant aussi servir de parcours pour les skateurs. Inspiré par les volumes géométriques d'un mathématicien allemand (Arthur Schoenflies, 1853-1928), Zarka offre aux skateurs de s'approprier ses créations de la façon la plus pratique et expose une série de photos inspirées des figures de style du skate dans l'espace urbain contemporain. Un choix qui ne doit rien au hasard, vu que Zarka, à 40 ans, continue de pratiquer la fameuse planche à roulettes. " Riding Modern Art ", jusqu'au 7 janvier, au BPS22 de Charleroi, www.bps22. be