Megaworld, qui regroupe les 123 anciens Blokker belges repris en février par le Néerlandais Dirk Bron, avait introduit une demande de procédure en réorganisation judiciaire (PRJ) afin d'être protégée de ...

Megaworld, qui regroupe les 123 anciens Blokker belges repris en février par le Néerlandais Dirk Bron, avait introduit une demande de procédure en réorganisation judiciaire (PRJ) afin d'être protégée de ses créanciers. Quelques mois à peine après sa renaissance, la société se trouve dans une situation financière compliquée en raison de l'héritage du passé et de la pandémie. Ce lundi, le tribunal de l'entreprise de Malines a déclaré irrecevable la demande de PRJ. Il juge le plan de relance irréaliste et les documents financiers fournis insuffisants. En conséquence, le tribunal a nommé deux administrateurs provisoires. D'ici à la fin du mois, ils devront juger de la viabilité de l'entreprise et trouver un repreneur ou envisager la faillite. 670 emplois sont donc menacés. Dans le même temps, suite à une plainte syndicale au parquet d'Anvers, un juge d'instruction de Malines a ouvert une enquête à l'encontre de Dirk Bron sur d'éventuels faux en écriture, falsifications de comptes et abus de biens sociaux.