Otomat a été lancée en 2015 par cinq entrepreneurs dont Daniel Krug, un des dirigeants de Duvel Moortgat, et Bernard Sironval, ancien general manager d'Exki. Après quatre ouvertures en Flandre (Anvers, Gand, Louvain et Bruges), l'enseigne de pizzas vient de s'installer à deux pas de la place Sainte-Catheri...

Otomat a été lancée en 2015 par cinq entrepreneurs dont Daniel Krug, un des dirigeants de Duvel Moortgat, et Bernard Sironval, ancien general manager d'Exki. Après quatre ouvertures en Flandre (Anvers, Gand, Louvain et Bruges), l'enseigne de pizzas vient de s'installer à deux pas de la place Sainte-Catherine dans l'ancien Paon Royal. A voir le décor de loft new-yorkais, aucun doute, il n'y aura ni chianti, ni pizza quatre saisons. La pâte contient de la levure de... Duvel et la base se décline avec ou sans tomates (Otomat ou Notomat). Au moment du choix, on enlève ses oeillères pour oser une pizza Vol-au-vent (14,50 euros), une Abbey Road (14,90 euros) aux trois fromages belges affinés par Van Tricht, une Give Pears A Chance (14,9 euros) au fromage bleu, poire et sirop de Liège à la Liefmans, une With Love From B. (14,5 euros) aux chicons de pleine terre, jambon à l'os et sauce blanche ou une Ritmo de la Nacho (13,5) euros avec nachos, haricots noirs, guacamole, oignons rouges et cheddar. Une audace à partager puisque les pizzas arrivent prédécoupées. Question boissons, un tableau noir géant propose une belle carte de bières belges. Du groupe Duvel Moortgat évidemment mais aussi d'autres brasseries belges comme le Brussels Beer Project. Verdict ? Le concept de classiques belges revisités tient plus que la route, la pâte est délicieusement fine et les pizzas, qui changent au gré des saisons, très goûteuses. Une agréable surprise.