Fondée en 1983 par Peter Lyngdorf, la marque d'enceintes danoises Dali - Danish Audiophile Loudspeaker Industries, rien à voir donc avec le peintre aux montres molles - se spécialise lentement mais sûrement dans les haut-parleurs encastrables a...

Fondée en 1983 par Peter Lyngdorf, la marque d'enceintes danoises Dali - Danish Audiophile Loudspeaker Industries, rien à voir donc avec le peintre aux montres molles - se spécialise lentement mais sûrement dans les haut-parleurs encastrables avec une douzaine de modèles au compteur. A l'exact opposé des caissons qui exhibent leurs courbes savamment travaillées, la nouvelle ligne Phantom M250 (699 euros l'unité), pensée pour séduire au premier chef les détenteurs de home cinema, est faite pour être entendue davantage que vue. L'objet, profond d'à peine 10 cm, se fond dans le décor avec pour ambition de raser les murs. Une esthétique de la discrétion qui permet de libérer de la place au sol. Le baffle du constructeur nordique, que l'on peut disposer verticalement ou horizontalement, est composé d'un tweeter pour restituer les aigus et d'une double paire de woofers dévolus aux fréquences médiums et graves. Multicanaux, le Phantom M250 se prête indifféremment à une installation stéréo traditionnelle ou à une configuration 5.1. De quoi séduire les amateurs de films et de projections grand format à domicile.