Tout a commencé par un document au titre accrocheur, Confessions of a Capital Junkie, (Les confessions d'un drogué de capitaux), de Sergio Marchionne, le créateur et patron du groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA), décédé voici moins d'un an. En avril 2015, cet acrobate de l'industrie automobile, qui a sauvé Fiat en le mariant à Chrysler, étalait dans une présentation de 26 slides les raisons qui poussent aujourd'hui Renault et FCA à discuter d'une fusion entre deux constructeurs ayant produit, respectivement, 3,88 et 4,84 millions de voitures en 2018. L'opération devrait entrer dans une phase de négociation exclusive cette semaine, ou capoter.
...