La consommation, une statistique clé de l'économie américaine, a connu, en mars, sa plus forte baisse depuis 1959. Selon le département du Commerce, elle a diminué...

La consommation, une statistique clé de l'économie américaine, a connu, en mars, sa plus forte baisse depuis 1959. Selon le département du Commerce, elle a diminué de 7,5 %. Dans le même temps, le revenu personnel qui inclut le salaire, les dividendes, les intérêts ou les interventions de la sécurité sociale, a reculé de 2 %. Ces chutes seront plus importantes en avril puisque la pandémie n'a frappé que dans la dernière quinzaine de mars. La consommation, qui représente deux tiers des dépenses économiques américaines, a entraîné un recul du PIB de 4,8 % sur base annuelle. Les Américains ont fortement réduit leurs dépenses de santé en mars mais aussi leurs achats de vêtements et de cosmétiques. La forte hausse des ventes des supermarchés a partiellement compensé la fermeture des restaurants et des bars.