Comme nous vous en parlions récemment ( lire " Trends-Tendances " n°34 du 22 août), la Belgique était engagée, pour la huitième fois, au Bridgestone World Solar Challenge. Cet officieux championnat du monde des voitures s...

Comme nous vous en parlions récemment ( lire " Trends-Tendances " n°34 du 22 août), la Belgique était engagée, pour la huitième fois, au Bridgestone World Solar Challenge. Cet officieux championnat du monde des voitures solaires est une course de 3.021 km qui relie, à travers le désert australien, Darwin à Adélaïde. Une épreuve de vitesse, avec neuf check-points obligatoires, pour véhicules électriques mus par l'énergie solaire et par l'énergie kinétique récupérée. Notre pays y a réussi un véritable exploit puisqu'il s'y est imposé pour la première fois ! La BluePoint mise au point par l'Agoria Solar Team composé de 19 étudiants (16 garçons et 3 filles) en ingénierie de la KU Leuven, a parcouru les 3.000 km à la vitesse moyenne de 86,6 km/h. Elle a devancé de 11 minutes la voiture de l'université de Tokai (Japon) et de trois heures celle de l'université du Michigan (Etats-Unis) dans la catégorie Challenger. Le grand favori, vainqueur des trois dernières éditions, l'université de Delft (P.-B.) a dû abandonner le dernier jour quand sa voiture, alors en tête, a pris feu à 300 km de l'arrivée.