Le marché liégeois de l'appartement neuf semble être entré dans une autre dimension. Depuis début 2019, il vole dans des sphères bien plus hautes qu'auparavant, tournant dorénavant autour de la barre des 1.500 unités mises en vente. Selon les derniers chiffres du bureau de Crombrugghe & Partners, il vient même de franchir un palier jamais atteint jusqu'à présent puisque 1.618 appartements sont en cours de commercialisation dans 136 projets différents. Des chiffres qui placent désormais la province de Liège dans le sillage de Bruxelles, du Brabant flamand et de la province d'Anvers. Les ambitions en matière de logement neuf se confirment donc bien sur le terrain.
...

Le marché liégeois de l'appartement neuf semble être entré dans une autre dimension. Depuis début 2019, il vole dans des sphères bien plus hautes qu'auparavant, tournant dorénavant autour de la barre des 1.500 unités mises en vente. Selon les derniers chiffres du bureau de Crombrugghe & Partners, il vient même de franchir un palier jamais atteint jusqu'à présent puisque 1.618 appartements sont en cours de commercialisation dans 136 projets différents. Des chiffres qui placent désormais la province de Liège dans le sillage de Bruxelles, du Brabant flamand et de la province d'Anvers. Les ambitions en matière de logement neuf se confirment donc bien sur le terrain. Une hausse du nombre de projets qui s'accompagne d'une augmentation des prix : + 4,5 % en un an, + 9 % en deux ans. Le prix d'un appartement type de 97 m2 s'élève à 230.375 euros. Notons que les prix restent toujours très homogènes dans toute la province. Si on regarde cela d'un peu plus près, on voit que le centre-ville liégeois continue de tirer son épingle du jeu, avec un stock qui grimpe à 349 appartements mis en vente. Une proportion jamais atteinte. Si près de 32.900 m2 sont commercialisés aujourd'hui, ce chiffre n'était encore que de 18.650 m2 il y a trois ans. Un décollage amorcé en 2019. Les prix ont connu une hausse de 4,5 % en un an et de 8 % en trois ans. Parmi les projets en cours, relevons Bavière (Thomas & Piron, UrbaLiège et BPI), les Jardins du Terril (Matexi), la résidence Asklépios (Immobilier Concept), les Terrasses Nagelmackers (LGV), la Résidence Athéna (Horizon Groupe) ou encore Les Erables (Diversis). Le district de Liège Nord, qui regroupe des entités comme Verviers, Visé ou encore Chaudfontaine, reste le plus fourni de la région. On y dénombre désormais 368 unités. Une hausse qui s'accompagne, de plus, d'une envolée des prix de 8 % en un an et de 22 % en trois ans. C'est désormais dans ces communes que les prix sont les plus élevés de la province. Rayon projets, relevons la Résidence de la Menuiserie (ASM) à Battice, les Résidences du Tulipier à Olne, le domaine Ann-Sophie Charlier (T-Palm) à Herve, Les Vals de Wégimont (Thomas & Piron) à Soumagne, le Domaine de Calidis (Eiffage) à Chaudfontaine et le projet Tilleuls 33 (Bernard Construction) à Heusy. La périphérie liégeoise (Seraing, Herstal, Ans, etc.) reste un important vivier d'appartements neufs. On y retrouve 337 unités, dans 34 projets. Les prix ont augmenté de 2 % en un an et de 7 % en trois ans (2.325 euros/m2). Herstal et Seraing concentrent toujours l'essentiel du stock. Parmi les nouveaux projets mis en vente, citons notamment le projet Fontaine Domalus (Thomas & Piron) à Seraing, la Résidence Gabriel à Herstal, le projet Fossoul (Domespace) et la Résidence Bol d'air (Hobeco) à Boncelles ou encore la Ferme Saint-Jean à Ans. Le district de Liège Est connaît une belle activité. Il est surtout tiré vers le haut par les projets situés à Spa, comme la Résidence Prince de Condé (Horizon Groupe) et la Résidence Hyven à Spa (Eiffage). Citons également le Domaine du Grand Bru développé par Bouygues à Sprimont. Les prix connaissent également une belle envolée avec une hausse de 6,5 % par rapport à l'an dernier et de 14,5 % en cinq ans. Pour le reste, relevons le dynamisme retrouvé de Huy, avec quelques projets en cours de commercialisation qui mettent 170 appartements sur le marché, le double d'il y a six mois. Des nouveaux projets qui font baisser le prix moyen. Parmi les nouveaux développements, relevons le Carré des Masqueliers et les Coteaux d'Erbonne (SMDI). Quant aux cantons de l'Est, un marché qui est concentré sur Eupen et Malmedy, la hausse des prix suit la tendance de la province (+ 5 % en un an et + 22,5 % en cinq ans). De quoi confirmer son statut de district le plus cher de toute la région. La production se concentre dans des projets tels que l'écoquartier Néo (Thomas & Piron) à Eupen, Opwydo (Eiffage) à Saint-Vith de même que, à Malmedy, dans la Résidence Grands Moulins, la Résidence du Nouveau Pont (Paul Zanzen et GS Construction) et Hêtres de Preaix (Gehlen).