C'est définitivement une année hors normes qui vient de s'achever pour le fondateur d'Amazon. En 2017, Jeff Bezos a en effet réalisé nombre de ses rêves : il a d'abord mis la main sur la très convoitée chaîne de supermarchés bio Whole Foods ; il a ensuite eu la satisfaction de voir le cours de l'action Amazon franc...

C'est définitivement une année hors normes qui vient de s'achever pour le fondateur d'Amazon. En 2017, Jeff Bezos a en effet réalisé nombre de ses rêves : il a d'abord mis la main sur la très convoitée chaîne de supermarchés bio Whole Foods ; il a ensuite eu la satisfaction de voir le cours de l'action Amazon franchir pour la première fois de l'histoire la barre symbolique des 1.000 dollars, propulsant ainsi la capitalisation boursière de son groupe autour de 450 milliards de dollars, soit plus du double de celle de Walmart, le numéro un mondial de la distribution créé au début des années 1960 ; il a enfin a eu le plaisir d'assister au lancement de sa nouvelle fusée Blue Origin. Bref, un millésime exceptionnel pour le numéro un mondial du commerce en ligne, couronné par le titre d'homme le plus riche du monde. Avec un patrimoine estimé à 100 milliards de dollars, celui qui détient 16 % du capital d'Amazon arrive en effet désormais en tête du classement Bloomberg des 500 plus grosses fortunes mondiales, détrônant ainsi le fondateur de Microsoft, Bill Gates, champion toutes catégories du classement depuis de longues années. Merci Wall Street ! En une seule année, grâce à l'ascension spectaculaire de l'action Amazon (+ 58 % en un an), Jeff Bezos a en effet vu son compte en banque grossir de plus de... 34 milliards de dollars ! Preuve qu'Amazon, la société qu'il a fondé en 1994 à Seattle et qu'il dirige encore, a véritablement changé de dimension. C'est aujourd'hui l'une des plus puissantes au monde, plus puissante même peut-être que Google, Apple ou Facebook.