Après le calamiteux long métrage Welcome To New York mettant en scène Gérard Depardieu dans le rôle évoquant, sans la nommer, l'affaire DSK, cette nouvelle série Netflix semble plus substantielle. Le réalisateur et excellent acteur français Jalil Lespert a choisi le biais d...

Après le calamiteux long métrage Welcome To New York mettant en scène Gérard Depardieu dans le rôle évoquant, sans la nommer, l'affaire DSK, cette nouvelle série Netflix semble plus substantielle. Le réalisateur et excellent acteur français Jalil Lespert a choisi le biais du documentaire pour traiter en quatre épisodes d'une petite heure le moment où la vie de Dominique Strauss-Kahn a basculé. Chambre 2806: l'Affaire DSK s'axe donc sur le rapport sexuel forcé perpétré en mai 2011 par celui qui est alors directeur général du Fonds monétaire international sur une femme de chambre d'un hôtel Sofitel à New York. On y voit la victime, Nafissatou Diallo, témoigner longuement face caméra - contrairement à DSK qui a refusé toute interview - et raconter en détail ce qui lui est arrivé. Dressant un portrait pour le moins brutal d'un homme qui, à l'époque, est pressenti comme successeur de Nicolas Sarkozy à la présidence française, réalisée avec les moyens de la fiction - cadres et éclairages ultra-léchés, mouvements de caméras, vues aériennes -, la série dépasse pourtant l'affaire du Sofitel. Accumulant divers témoignages, elle dépeint un DSK sex addict, client régulier de prostituées et de boîtes échangistes. De quoi, dans la foulée du scandale, faire définitivement capoter sa carrière politique et son mariage avec sa compagne, Anne Sinclair.