Depuis Mariano Fortuny et sa lampe Studio lancée en 1907, on sait bien que les luminaires juchés sur trépied ont une élégance folle. Infinity édité par la Belge Hind Rabii surpasse le maître en matière de maintien. C'est un peu comme si un lévrie...

Depuis Mariano Fortuny et sa lampe Studio lancée en 1907, on sait bien que les luminaires juchés sur trépied ont une élégance folle. Infinity édité par la Belge Hind Rabii surpasse le maître en matière de maintien. C'est un peu comme si un lévrier afghan s'invitait dans votre intérieur. Elancé, racé, tout en délicatesse. Et là où Fortuny revendiquait une approche mécanique avec vis papillon et molette de serrage, l'ingénieure industrielle formée à Verviers, qui produit depuis 1997 des pièces haut de gamme sous son nom, opte pour une douceur maximale. Cette silhouette longiligne qui convoque fibre de verre et métal galvanisé est le fruit de la collaboration entre la Belge et le studio italien Chiaramonte et Marin. L'objet a nécessité deux ans de recherche pour s'affranchir avec brio de la technique. Les leds, dont le flux est tamisé par des feuilles de polymère, sont habilement dissimulées dans la structure incurvée de la lampe. Au tracé rectiligne des pieds répond la cambrure de la source d'éclairage, plaisante à l'oeil et fonctionnelle puisque la forme concave permet d'adoucir la lumière. Résolument apaisant.