Petite révolution dans la banque mobile. Le groupe de banque et d'assurance KBC vient de s'adjuger les droits pour la diffusion exclusive de " near live clips " (alertes vidéos) pendant les matches des cinq prochaines saisons de la Jupiler Pro League.
...

Petite révolution dans la banque mobile. Le groupe de banque et d'assurance KBC vient de s'adjuger les droits pour la diffusion exclusive de " near live clips " (alertes vidéos) pendant les matches des cinq prochaines saisons de la Jupiler Pro League. Baptisé Goal Alert, le service sera disponible à partir de la fin du mois d'août et permettra aux amateurs de ballon rond, qu'ils soient clients ou pas de KBC (CBC et KBC Brussels), de voir les buts de leur équipe préférée quasiment en direct. Du jamais vu en Belgique ! Surtout que KBC sera la seule interface mobile du pays à offrir pareil service et que le contrat signé par la banque avec la société Eleven Sports (détentrice des droits du foot après s'être imposée devant les opérateurs Proximus, Telenet et Voo) inclut également des droits, non exclusifs cette fois-ci, sur les résumés de tous les matchs de championnat (1A). Quant au tarif, le service sera gratuit pour les clients de la banque qui ont un compte Plus, tandis que les non-clients payeront un prix " très démocratique ", dixit KBC. Si le deal signé avec Eleven Sports est une première pour une institution financière en Belgique, les experts du secteur bancaire ne s'étonnent toutefois guère de voir KBC s'inviter ainsi dans le paysage médiatique national à l'heure où l'ensemble des banques (surtout KBC et Belfius, qui vient pour sa part de signer un partenariat inédit avec Proximus) multiplient les opérations pour doper leurs activités de " beyond banking ", c'est-à-dire le développement de services non bancaires visant à fidéliser les clients existants et à en attirer d'autres. Une stratégie qui voit KBC régulièrement étoffer sa palette de services mobiles, offrant par exemple, via son appli, la possibilité d'acheter un ticket de train ou de bus, de payer sa place de parking, de consulter ses chèques-repas, de commander des titres-services ou encore de réserver une place au cinéma. Au total, les services non bancaires de KBC ont été utilisés plus de 2,7 millions de fois depuis leur lancement mi-2018. Depuis décembre dernier, KBC est aussi la première banque en Belgique à ouvrir certains de ses services mobiles à un public plus large que ses propres clients, transformant ainsi son appli mobile en une véritable plateforme ouverte proposant non seulement des solutions de payement conviviales mais aussi, désormais, du divertissement. Une sorte de " super-app " à la WeChat, incontournable sur le premier écran de votre smartphone et sur laquelle devraient, plus que probablement, venir se greffer d'autres formes de contenus audiovisuels à l'avenir.Bref, après Belfius qui va vendre des packs Proximus et KBC qui rachète des droits sur le foot, la bataille du beyond banking ne fait que commencer.