Découvrir à cinq ans son père nu, velu et copulant à même le sol peut provoquer un traumatisme profond. Unique héritière de la couronne de Castille, Jeanne épouse à Lierre, près d'Anvers, Philippe, un...

Découvrir à cinq ans son père nu, velu et copulant à même le sol peut provoquer un traumatisme profond. Unique héritière de la couronne de Castille, Jeanne épouse à Lierre, près d'Anvers, Philippe, un Habsbourg si séduisant qu'on le surnommera le Beau. Devenus roi et reine de Castille, Philippe et Jeanne se rendent à Burgos pour en ceindre la couronne. Mais Ferdinand d'Aragon, avec qui Jeanne est en froid depuis toujours, ne veut pas d'un " roi flamand " - Philippe est en effet né à Bruges - et le fait empoisonner. Déclarée " folle ", Jeanne est séquestrée et le restera près de 50 ans même après la mort de son père, sans doute lui aussi empoisonné. Ce roman historique, dans lequel la raison d'Etat justifie tous les excès et tous les crimes, est d'autant plus actuel que son action se situe à une époque où, par l'union des royaumes d'Aragon et de Castille, l'Espagne cherchait à construire son unité. Yann Kerlau, L'insoumise, éditions Albin Michel, 414 pages, 24 euros. Par Guillaume Capron