La Belgique est, avec les Pays-Bas et la Suisse, un des trois pays du continent européen à ne pas avoir connu une croissance des investissements venus de l'étranger. Seuls 200 projets d'IDE (investissements directs à l'é...

La Belgique est, avec les Pays-Bas et la Suisse, un des trois pays du continent européen à ne pas avoir connu une croissance des investissements venus de l'étranger. Seuls 200 projets d'IDE (investissements directs à l'étranger) ont été recensés chez nous l'an dernier contre 211 en 2015, selon le dernier rapport du consultant EY sur la question, l'AttractivenessSurvey. La baisse est donc de 5 %. A titre de comparaison, le continent européen - qui, dans l'étude, comprend aussi la Suisse, la Turquie et la Russie - a vu le nombre d'IDE bondir de 15 %, à 5.845 projets, sous l'effet de l'accélération de la reprise et d'une meilleure confiance des agents économiques. La Belgique décroche néanmoins la 8e du classement, ce qui en fait d'elle une des contrées les plus attractives dans l'absolu. Le top 3 reste trusté par le Royaume-Uni (1.144 projets recensés l'an dernier), l'Allemagne (1.063) et la France (779). Au niveau intra-belge, c'est la Flandre qui draine la moitié des projets d'investissements (105), devant la Wallonie (48) à égalité avec Bruxelles (47). Par Jean-Christophe de Wasseige