Sale temps pour les publicitaires. Depuis l'affaire Weinstein et la prolifération du mot-clé #BalanceTonPorc sur les réseaux sociaux, les féministes ne laissent plus rien passer et scrutent le moindre espace de pub pour y dénoncer toute forme...

Sale temps pour les publicitaires. Depuis l'affaire Weinstein et la prolifération du mot-clé #BalanceTonPorc sur les réseaux sociaux, les féministes ne laissent plus rien passer et scrutent le moindre espace de pub pour y dénoncer toute forme de sexisme supposé. Preuve en est avec la dernière campagne d'affichage d'ING - peu claire, il est vrai - qui, déclinée en quatre versions, met en scène des femmes assises au restaurant. Avec le slogan " L'app Tu Me Rembourses Si Ça Ne Colle Pas ", la banque veut mettre en avant sa nouvelle appli censée faciliter la vie de ses clients. Mal lui en a pris puisque quelques acharnées de l'inquisition féministe ont déposé plainte auprès du Jury d'éthique publicitaire (JEP) pour faire retirer la campagne sur le champ. Motifs invoqués : " publicité très choquante et sexiste " pour les affiches présentant des blondes, " affichage à caractère grossophobe et stigmatisant envers la communauté gothique " (sic) pour le visuel présenté ici. Fort heureusement, le JEP a estimé que si les affiches utilisent " des clichés exagérés ", elles ne " véhiculent pas pour autant des stéréotypes sexistes allant à l'encontre de l'évolution de la société ". Nous voilà rassurés. F.B.