Il y a 25 ans, Hooverphonic sort son premier disque et, dans la foulée, place son morceau trip-hop 2Wicky dans la B.O. du film Beauté volée de Bernardo Bertolucci, prélude à plusieurs insertions de sa musique dans des séries et films internationaux. Une reconnaissance rare, voire unique, pour des artistes belges de l'époque. On prédit alors aux jeunes Flamands un avenir commercial brillan...

Il y a 25 ans, Hooverphonic sort son premier disque et, dans la foulée, place son morceau trip-hop 2Wicky dans la B.O. du film Beauté volée de Bernardo Bertolucci, prélude à plusieurs insertions de sa musique dans des séries et films internationaux. Une reconnaissance rare, voire unique, pour des artistes belges de l'époque. On prédit alors aux jeunes Flamands un avenir commercial brillant, celui qui permettra bientôt au leader du groupe, Alex Callier, de quitter son minuscule appartement de Saint-Nicolas. Un quart de siècle et une dizaine d'albums après ces débuts remarqués, Hooverphonic est reconnu dans certains territoires étrangers, comme l'Italie, la Pologne ou la Russie, mais sans y être hissé au rang de stars, malgré un album à succès international en 2000, The Magnificient Tree, vendu à un quart de million d'exemplaires. En Belgique par contre, il bénéficie d'une popularité continue des deux côtés de la frontière linguistique, pourtant toujours réelle sur le plan musical. Avec le retour récent de Geike Arnaert, l'une des six chanteuses ayant travaillé pour la formation, Hooverphonic retrouve sa vocaliste historique la plus expressive, déjà présente entre 1997 et 2008. Cela s'entend dans l'actuel Hidden Stories (Universal). On y retrouve le larynx talentueux de Geike, magnifié dans un titre tel que If You'd Really Know Me, et les arrangements sophistiqués et cinématographiques du compositeur principal, Alex Callier. Ceux-ci sont typiques du son Hooverphonic comme dans le très orchestral One Big Lie, mais aussi, dans Circus ou The Wrong Place, affichant le désir d'autres ambiances, moins touffues. Et puis, il est encore temps de découvrir (jusqu'au 6 juin) l'exposition (photo)organisée en l'honneur de la formation, par la ville de Saint- Nicolas, en son casino: disques et documents rares, objets inattendus, instruments, fringues et matériel promo sont présentés au public