Les temps sont durs dans la distribution. Dans la même semaine, Camaïeu s'est placé sous la protection de la justice et Galeria Inno a annoncé la fermeture de 62 filiales...

Les temps sont durs dans la distribution. Dans la même semaine, Camaïeu s'est placé sous la protection de la justice et Galeria Inno a annoncé la fermeture de 62 filiales sur 172 (la Belgique est épargnée). Pour Hema, dont la dette s'élève à 750 millions d'euros, les choses se sont décantées. L'actuel propriétaire, Ramphastos Investments, a été mis hors-jeu. Au terme d'une âpre négociation, le distributeur a trouvé un accord avec un groupe porteur d'une grosse majorité des obligations. Ces créanciers (des investisseurs institutionnels, des gestionnaires de fonds, etc.) ont accepté de réduire la dette de 450 millions d'euros en échange de l'ensemble des actions de Hema. Ils deviennent donc les nouveaux propriétaires de l'enseigne. Ils n'ont sans doute pas vocation à le rester. Pourtant, Hema a urgemment besoin d'un nouveau plan stratégique.