Ce ne sont pas moins de trois expositions pour un seul ticket d'entrée que propose le BPS22, à Charleroi. Le Musée d'art de la province de Hainaut reste ainsi fidèle à ses visions aventureuses, voire carrément frondeuses. La première proposition, baptisée La c...

Ce ne sont pas moins de trois expositions pour un seul ticket d'entrée que propose le BPS22, à Charleroi. Le Musée d'art de la province de Hainaut reste ainsi fidèle à ses visions aventureuses, voire carrément frondeuses. La première proposition, baptisée La colère de Ludd, fait allusion à Ned Ludd, tisserand anglais de la fin du 18e siècle menant une révolte ouvrière contre ce qui est alors considéré comme " les excès du capitalisme ". Le BPS22 traduit cette histoire via une quarantaine d'acquisitions, plastiques pour la plupart, jamais exposées. Merci facteur est d'une toute autre nature puisqu'il explore le mail art, pratique qui consiste à échanger des objets " plastico-littéraires " via la poste. Soit des interventions de tout ordre sur les lettres, magazines ou colis transitant par la poste. A la source des 1.000 documents, la collection de Thierry Tillier, mail-artiste carolo. Et puis, last but not least, la troisième proposition, Surprise! , rassemble sous la direction de Jean-François Octave une sélection de travaux passés et présents issus de l'Ecole supérieure des arts de Mons. Une institution qu'Octave, ayant commencé sa carrière comme affichiste, notamment au Plan K, et concepteur de pochettes de disques, a dirigée pendant 33 années.