Le cours du groupe biotech belgo-néerlandais Galapagos est sous pression depuis quelque temps, surtout en raison du succès de ...

Le cours du groupe biotech belgo-néerlandais Galapagos est sous pression depuis quelque temps, surtout en raison du succès de l'antirhumatisme Upadacitinib d'AbbVie, qui a atteint les objectifs finaux d'une étude de phase III. AbbVie a donc une avance sur Galapagos, qui développe de son côté le produit concurrent Filgotinib. Les deux entreprises ont travaillé ensemble au développement de ce médicament jusqu'à ce que les Américains interrompent la collaboration en 2015. Galapagos s'est à présent entourée de Gilead Sciences. En avril dernier, le titre Galapagos a atteint un sommet à 85 euros. Depuis, il a perdu près de 20 %.