Comme son prédécesseur, le nouveau Mercedes GLE se décline maintenant aussi en version " coupé surélevé ", à la poupe effilée. On rappellera que la recette du SUV coupé a été lancée par BMW en 2008, avec le premier X6. Le modèle a inspiré la concurrence,...

Comme son prédécesseur, le nouveau Mercedes GLE se décline maintenant aussi en version " coupé surélevé ", à la poupe effilée. On rappellera que la recette du SUV coupé a été lancée par BMW en 2008, avec le premier X6. Le modèle a inspiré la concurrence, dont Mercedes, qui lançait lui aussi en 2015 un grand SUV coupé, sur base du GLE. Voici donc la deuxième génération du modèle. Esthétiquement, la ligne évolue peu et se distingue toujours par un pavillon plongeant. Mais sous la robe, tout est neuf : la plateforme est reprise du dernier GLE et peut donc reposer (en option...) sur la suspension pneumatique pilotée très sophistiquée E-Active Body Control, capable de se pencher légèrement en courbe pour un meilleur confort des occupants. La planche de bord, dotée de grands écrans, est reprise du GLE. Mais l'empattement est raccourci de 6 cm, ce qui devrait réduire l'espace aux jambes à l'arrière. Quant au coffre (de 655 à 1.790 l), il est nettement plus spacieux que celui du nouveau BMW X6 (de 580 à 1.530 l). Sous le capot, on trouve deux six cylindres en ligne : un 3.0 Diesel de 272 ch (350d) ou 330 ch (400d) et un 3.0 à essence à microhybridation de 435 ch (53 AMG). Ce GLE coupé sera commercialisé au printemps prochain ; le prix n'est pas encore connu.