C'est l'un des plus beaux paysages de Thaïlande. La plage de Maya Bay a rouvert le 1er janvier 2022, après plus de trois ans d'interdiction aux touristes, afin de préserver son écosystème, et particulièrement ses récifs de coraux. Entourée de falaises de 100 mètres de haut, la plage se trouve sur l'île de Phi Phi Leh, dans la mer d'Andaman, et n'est accessible que par bateau depuis les territoires voisins, dont les îles Phuket, Phi Phi, ou la province de Krabi.
...

C'est l'un des plus beaux paysages de Thaïlande. La plage de Maya Bay a rouvert le 1er janvier 2022, après plus de trois ans d'interdiction aux touristes, afin de préserver son écosystème, et particulièrement ses récifs de coraux. Entourée de falaises de 100 mètres de haut, la plage se trouve sur l'île de Phi Phi Leh, dans la mer d'Andaman, et n'est accessible que par bateau depuis les territoires voisins, dont les îles Phuket, Phi Phi, ou la province de Krabi. La pandémie avait permis de mettre un frein au tourisme de masse qui touche durement la région et son environnement. La plage accueillait auparavant jusqu'à 6.000 visiteurs par jour... Un véritable désastre écologique pour la baie, entre moteurs de bateaux et déchets, entraînant la destruction des fonds marins et plus de 60% de la couverture corallienne. Pour un pays dont le tourisme représentait environ 12% de l'économie, la pandémie a marqué un arrêt brutal de sa croissance. Si depuis la réouverture timide des frontières, et celle tout aussi délicate de la baie, les touristes peuvent à nouveau fouler le sable blanc de Maya Bay, ces derniers doivent répondre désormais à certaines conditions. Les autorités ont indiqué que seuls 375 visiteurs sont autorisés à s'y rendre au même moment, tandis que les baignades restent interdites. Les bateaux, des petits hors-bords ne pouvant accueillir que huit personnes à la fois, ne sont autorisés à accoster qu'à un endroit désigné, pour protéger les récifs menacés par la pollution et les déchets plastiques. "Les requins sont de retour, les récifs coralliens se reconstituent et l'eau est à nouveau claire, a confié à Reuters Yuthasak Supasorn, le gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande. Cela montre que la nature guérit si on lui en laisse le temps, et nous devons faire des efforts pour qu'il en reste ainsi", a-t-il poursuivi. D'ailleurs, les contrevenants aux nouvelles règles encourent une amende de 150 dollars. C'est en 1999 que le casting du film La Plage, de Danny Boyle, mettant en scène Leonardo DiCaprio et Virginie Ledoyen, pose sa caméra sur les îles de Phi Phi Leh, et plus particulièrement sur cette baie. Le film retrace l'aventure d'un jeune Américain qui fuit la société moderne en compagnie de deux Français, en quête d'un Eden perdu en Thaïlande. Mais le tournage du film a sensiblement modifié la plage de Maya Bay pour qu'elle réponde exactement aux ambitions de la 20th Century Fox, allant jusqu'à niveler les dunes de sable aux bulldozers et planter des cocotiers déjà matures... Les choses s'enveniment rapidement alors que les environnementalistes et nombre de locaux s'impliquent pour préserver la survie des plantes indigènes en conformité avec les lois du parc national que constitue le lieu, mais le procès intenté par les représentants thaïlandais pour interrompre le tournage échoue, et les studios déclarent simplement limiter les transformations environnementales à un minimum. Près de 20 ans plus tard, l'objectif pour Maya Bay est de devenir un bastion du tourisme responsable, et de réussir à atteindre un équilibre entre écologie et économie. Pour l'instant, les autorités sont prudentes et les touristes parcimonieux...