C'est une étape importante pour La Maison Fabienne Delvigne, dont l'atelier bruxellois est situé à deux pas du rond-point Montgomery. Comme le révèlent nos confrères de L'Echo, la célèbre créatrice belge a décidé de vendre ses chapeaux, sacs et bijoux sur Internet. " Nous évoluons dans un monde fait de perpétuels changements, explique la patronne. Malgré le fait que nous soyons dans le luxe, nous devons répondre aux ...

C'est une étape importante pour La Maison Fabienne Delvigne, dont l'atelier bruxellois est situé à deux pas du rond-point Montgomery. Comme le révèlent nos confrères de L'Echo, la célèbre créatrice belge a décidé de vendre ses chapeaux, sacs et bijoux sur Internet. " Nous évoluons dans un monde fait de perpétuels changements, explique la patronne. Malgré le fait que nous soyons dans le luxe, nous devons répondre aux nouvelles manières d'acheter. " En ouvrant son e-boutique, la responsable vise deux objectifs : toucher un public international (les livraisons pourront s'effectuer dans le monde entier), et attirer une clientèle locale qui n'aurait pas osé franchir les portes de l'atelier. " Dans la boutique, nous recevons sur rendez-vous pour des créations couture, explique Fabienne Delvigne. Et les gens imaginent souvent des budgets qui ne sont pas les nôtres. Or nous proposons aussi des chapeaux tout à fait abordables, ce que notre site va permettre de faire savoir. Sur Internet, nous allons aussi pouvoir démultiplier les modèles plus prêt-à-porter et plus trendy. " La concrétisation de ce site d'e-commerce aura nécessité pas mal d'investissement, même si la responsable se refuse à fournir un montant. " Il a fallu avoir un stock de matières plus important, se contente-t-elle d'expliquer. Nous devons aussi avoir davantage de modèles disponibles en stock. " Reste la question de la reproduction de l'expérience du luxe en ligne. La Maison ne risque-t-elle pas de perdre un peu de son âme ? " Il est clair que notre e-boutique doit correspondre à notre philosophie, reconnaît Fabienne Delvigne. Mais nous avons fait en sorte de reproduire la vision du rêve, le concept de 'moment suspendu'. Par ailleurs, les clients peuvent nous contacter pour personnaliser leur chapeau, nous envoyer une photo de la tenue qui sera portée avec l'accessoire, etc. " Et cette notion de rareté, si chère au luxe ? " Nous pouvons tout à fait la reproduire sur le Web, assure notre interlocutrice. Nous ne concevons pas de gros volumes. Depuis le lancement du site, un modèle n'est déjà plus en ligne. "