On dit que la nature a horreur du vide. Les designers, eux, ont plutôt l'obsession du rien, du toujours moins. Une tentation de l'extrême transparence qui n'est pas toujours un succès. La ligne de couverts du Néerlandais Maarten Baptist est, elle, une ...

On dit que la nature a horreur du vide. Les designers, eux, ont plutôt l'obsession du rien, du toujours moins. Une tentation de l'extrême transparence qui n'est pas toujours un succès. La ligne de couverts du Néerlandais Maarten Baptist est, elle, une incontestable réussite esthétique. Avec leurs manches évidés mais ceinturés par un épais contour d'acier inoxydables, les fourchettes, couteaux et petites cuillères Open Air ne semblent exister que par leur silhouette. Comme une esquisse en trois dimensions. D'après le créateur, la conception de couverts est toujours un casse-tête car " tous les éléments doivent être équilibrés. La production est élaborée car il existe un moule pour chaque courbe ". Formé à l'excellente académie d'Eindhoven, Maarten Baptist s'adonne régulièrement aux arts de la table. Jamais à court d'idées et ne manquant pas d'humour, il a conçu de mémorables verres à vin et à whisky à trois pieds. Les couverts Open Air, disponibles en finition satin mat, poli et noir poli, sont édités par Joine, la société que le designer a fondée en 2008. Vous avez dit osé ?