Selon le Financial Times, Euroclear, une des principales institutions financières du pays, a mandaté Goldman Sachs afin de vérifier si l'on pouvait envisager la sortie de certains actionnaires actuels - un groupe de banques internationales - du capital de la société. Différen...

Selon le Financial Times, Euroclear, une des principales institutions financières du pays, a mandaté Goldman Sachs afin de vérifier si l'on pouvait envisager la sortie de certains actionnaires actuels - un groupe de banques internationales - du capital de la société. Différentes options, allant de la vente à des fonds d'investissement à une mise en Bourse, sont évoquées. Euroclear est un des plus grands dépositaires mondiaux, chez qui les banques déposent les titres qu'elles possèdent. Le montant des actifs détenus par Euroclear atteint 28.000 milliards d'euros. Du fait des réglementations de plus en plus sévères demandant aux banques de mettre en garantie de plus en plus de titres lorsqu'elles concluent des opérations, le business de dépositaire est en plein développement. Toutefois, certaines banques actionnaires d'Euroclear estiment que ce métier n'est pas au coeur de leur activité et comporte trop de risques. Elles ne sont plus très chaudes pour rester au capital. Royal Bank of Scotland et Crédit Suisse ont vendu leurs titres, de même que la Société Générale, qui a cédé à la fin de l'an dernier la moitié de ses parts, soit environ 2% du capital, à la SFPI, le bras financier de l'Etat belge. De source proche de l'Etat, on dit suivre le travail d'élagage de Goldman Sachs " sans a priori ". " Nous attendons de voir l'analyse des divers scénarios ", dit-on.