Le 19 juin, le gestionnaire du parc d'attractions de Marne-la-Vallée est sorti de la cote d'Euronext Paris. La maison mère, Disney, a en effet complété le ra...

Le 19 juin, le gestionnaire du parc d'attractions de Marne-la-Vallée est sorti de la cote d'Euronext Paris. La maison mère, Disney, a en effet complété le rachat de l'ensemble de ses actions à l'issue d'une OPA annoncée en février. Jusque-là, elle possédait 85 % du capital. L'empire du divertissement a ainsi voulu stopper un fiasco boursier. Le titre Euro Disney était descendu jusqu'à 1,1 euro contre 11 euros lors de son lancement en 1989. Le prix de rachat fut fixé à 2 euros. Les petits actionnaires sortent donc lessivés de l'aventure. Le parc européen n'a jamais été rentable, sauf une année. Les Américains ont dû le renflouer en 1994, 2004 et 2015. Ils vont encore injecter 1,5 milliard de dollars afin d'effacer la dette colossale du domaine. Par Jean-Christophe de Wasseige