En 1847, la Société d'agriculture et d'horticulture de la ville d'Utrecht décernait sa Médaille d'or à la renouée du Japon pour la beauté de son feuillage et ses inflorescences parfumées. Un siècle...

En 1847, la Société d'agriculture et d'horticulture de la ville d'Utrecht décernait sa Médaille d'or à la renouée du Japon pour la beauté de son feuillage et ses inflorescences parfumées. Un siècle et demi plus tard, elle est devenue une authentique peste végétale. Pas grand-chose, en effet, ne résiste à cette reine des plantes invasives. Ni les autres espèces végétales, ni les fondations qu'elle parvient à fissurer, ni l'asphalte qu'elle peut traverser ! Les dégâts ainsi occasionnés sont énormes et, de guerre lasse, la ville de Lier, près d'Anvers, a décidé, en primeur pour le pays, d'électrocuter l'intruse. La technique a déjà été testée avec succès aux Pays-Bas ainsi qu'en Grande-Bretagne. Gorgée d'eau, la renouée du Japon ne devrait pas survivre à une ou plusieurs injections d'un courant électrique suffisamment puissant - 4.000 volts, par exemple. Des essais seront menés en trois points de la ville et seront, en cas de succès, étendus à l'ensemble de son territoire.