Deux gros phares ronds, des flancs nervurés et une poupe galbée: le dessin de la Fiat 500 de 1957 (surnommée le pot de yaourt) est gravé dans les mémoires. D'autant que le constructeur l'a reproduit en 2007, avec la 500 du 21e siècle. Celle-ci reste au catalogue, avec son moteur à essence. Mais elle a désormais une soeur mieux ancrée dans son temps: un pot de yaourt qui se branche sur le courant. Si la robe change à peine, la structure est rigidifiée. Et cette 500 à pile est nettement plus large que celle à essence, tout profit ...

Deux gros phares ronds, des flancs nervurés et une poupe galbée: le dessin de la Fiat 500 de 1957 (surnommée le pot de yaourt) est gravé dans les mémoires. D'autant que le constructeur l'a reproduit en 2007, avec la 500 du 21e siècle. Celle-ci reste au catalogue, avec son moteur à essence. Mais elle a désormais une soeur mieux ancrée dans son temps: un pot de yaourt qui se branche sur le courant. Si la robe change à peine, la structure est rigidifiée. Et cette 500 à pile est nettement plus large que celle à essence, tout profit pour l'espace aux coudes des passagers avant. On apprécie également le mobilier joliment dessiné, la qualité de finition en net progrès et le système multimédia connecté avec écran tactile. La voiture n'accueille par contre toujours que quatre passagers et l'habitabilité arrière reste comptée, de même que le volume du coffre. Fiat propose deux variantes électriques: 90 ch (batterie de 24 kWh, autonomie officielle de 180 km) ou 118 ch (batterie de 42 kWh, autonomie officielle de 315 km). Nous avons testé la seconde. Son moteur pousse fort et sans bruit. Cette puce électrique se faufile avec agilité et vivacité dans l'enfer urbain et elle ne craint pas les grands axes, grâce à une tenue de route stable et un roulis bien maîtrisé. Un très bel agrément de conduite. L'autonomie réelle est décente (moyenne de 250 km durant ce test) et cette 500 électrique se recharge à toutes les sauces: elle accepte à la fois le courant alternatif (prise domestique ou borne à recharge accélérée jusqu'à 11 kW) et le courant continu (recharge rapide jusqu'à 85 kW). Cette citadine électrique aboutie et pleine de charme est aussi plus abordable que ses rivales: les Honda-e et Mini Cooper SE (la Renault Twingo ZE est moins coûteuse, mais moins chic). Cerise sur le gâteau: la Fiat est aussi disponible en Cabrio, voire en variante 3+1 portes, afin de faciliter l'accès à l'arrière. Il y en a donc pour tous les goûts...