Django Reinhardt est mort le 16 mai 1953 à l'âge précoce de 43 ans. Guitariste virtuose laissant une empreinte durable dans le jazz manouche, il marque encore aujourd'hui des interprètes aussi différents que Thomas Dutronc ou Biréli Lagrène. En cause : un...

Django Reinhardt est mort le 16 mai 1953 à l'âge précoce de 43 ans. Guitariste virtuose laissant une empreinte durable dans le jazz manouche, il marque encore aujourd'hui des interprètes aussi différents que Thomas Dutronc ou Biréli Lagrène. En cause : un style acrobatique mais nourri d'évidents sentiments où la mélancolie taille bien les six cordes dans l'élégance comme dans le spleen. Les Djangofolllies célèbrent donc annuellement l'empreinte artistique de ce citoyen français aux racines roms, né à Liberchies en Hainaut. Eclectique, la manifestation propose 23 concerts dans les salles de Bruxelles, Flandre et Wallonie. Une couverture géographique assez rare pour un artiste francophone, marque d'une qualité musicale sans véritable date de péremption. Dans ce vaste programme, on pointe la présence des père et fils Mario et Alexandre Cavalière, ce 14 janvier à l'Ancienne Belgique, dans un concert Jazzy Strings prometteur. Et puis aussi les prestations du Kamao Quartet le 16 à Gand, le 17 à Flagey sur l'heure du midi, le 18 à Anvers, le 19 aux Riches-Claires. Avec ce formidable violoniste qu'est Tcha Limberger, techniquement bluffant, mais pas seulement. Sans nul doute, l'un des héritiers les plus doués de Django.