Une tendance de fond de l'année écoulée aura été le lancement de nombreux fonds thématiques. Si la plupart d'entre eux constituent une manière plus ou moins détournée de s'exposer sur le sous-segment de la technologie (robotique, etc.), nous avons toutefois vu arriver plusieurs produits qui proposent des thématiques qui détonnent sensiblement par rapport à la concurrence, mais dont la pertinence pour l'investissement devra encore être démontrée durant les prochaines années.

Villes intelligentes

Le spécialiste européen de l'investissement thématique est incontestablement Pictet Asset Management, qui a développé depuis 20 ans une gamme complète de fonds de fonds thématiques. Il a récemment lancé son fonds Pictet-SmartCity, qui vise à s'exposer sur plusieurs tendances de long terme qui affectent les économies développées et émergentes. Ivo Weinoehrl, gestionnaire principal du fonds, souligne notamment que les populations sont appelées à se concentrer dans le futur dans les grands centres urbains. " Cette évolution sera d'autant plus marquée dans les pays émergents où la population rurale va commencer à se stabiliser avant de reculer, avec une hausse de la demande pour de petits appartement et une attention particulière accordée à l'aspect durable des capacités d'accueil qui seront construites. "

JUNWEI HAFNER-CAI (ROBECO-SAM) © PG

La stratégie d'investissement visera notamment toutes les activités entourant la construction et la gestion des villes du futur, de même que les services qui y seront proposés aux habitants. Parmi les principales positions du fonds, nous trouvons par exemple des promoteurs immobiliers tels que Vonovia ou Prologis (logistique dans les centres urbains), des spécialistes des paiements électroniques (Visa, Worldpay, Mastercard) ou encore des groupes technologiques (Cisco Systems ou Autodesk pour l'infrastructure cloud). Pictet-SmartCity est investi sur une cinquantaine de lignes, avec un taux de rotation qui devrait tourner sous les 50% par an et une exposition géographique qui sera plus marquée vers la région asiatique.

Jacques-Aurélien Marcireau (Edmond de rotschild ASSET) © PG

Education

Chez Amundi, la filiale spécialisée dans la gestion thématique est CPR Asset Management, qui a lancé depuis une dizaine d'années des fonds spécialisés notamment dans la disruption technologique, la chaîne alimentaire ou le vieillissement de la population. " Notre gamme se développe lentement, avec un processus de gestation qui peut prendre plus d'un an avant qu'une thématique soit jugée suffisamment solide pour développer un produit ", souligne Vafa Ahmadi, directeur des gestions Actions thématiques chez CPR Asset Management. Il souligne l'importance d'être parmi les premiers à proposer une thématique originale, ainsi que l'avantage de disposer d'une gamme relativement large de produits afin de construire une forme de barrière à l'entrée pour de nouveaux acteurs en permettant aux investisseurs de pouvoir faire des arbitrages. " En outre, nos nouvelles stratégies se devront d'intégrer des aspects durables dans leur processus d'investissement. "

ROLANDO GRANDI (LA FINANCIERE DE l'ECHIQUIER) © PG

La dernière stratégie en date (lancée dans le courant de l'année dernière) propose de s'exposer sur la thématique de l'éducation avec CPR Invest-Education, qui recouvre un large ensemble de thématiques durables comme l'égalité des chances entre hommes et femmes ou la lutte contre la pauvreté. " La taille de ce marché est appelée à doubler durant les 10 prochaines années, notamment grâce à la Chine qui dépense 15% de son budget dans l'éducation de sa population ou le besoin de proposer une formation continue de la force de travail dans un contexte de vieillissement de la population. La croissance bénéficiaire des entreprises exposées sur cette thématique devrait être le double de celle qui sera affichée par un fonds global sur les marchés d'actions. " Et Vafa Ahmadi souligne que 99% des emplois créés depuis 2008 dans les sociétés développées l'ont été au profit de personnes qui disposent d'au moins un diplôme universitaire.

Place des femmes

Le troisième grand acteur historique de l'industrie des fonds thématiques est Robeco, notamment depuis l'acquisition du suisse Sustainable Asset Management (SAM). Sous l'enseigne RobecoSAM, le gestionnaire néerlandais dispose ainsi d'une large gamme de produits, notamment sur la meilleure utilisation des ressources naturelles (eau, matières premières, etc.), sur la transition énergétique ou sur le bien-être corporel et psychique. Les deux produits lancés ces dernières années sont tout aussi thématiques, avec notamment un fonds spécialisé dans l'électrification des véhicules et un autre dans les entreprises qui soutiennent une égalité de traitement entre les hommes et les femmes.

IVO WEINHOERL (PICTET ASSET MANAGEMENT) © PG

Junwei Hafner-Cai, gestionnaire du fonds RobecoSAM Global Gender Equality Impact Equities, souligne que les études universitaires ont démontré une impact favorable sur la performance boursière pour les sociétés qui favorisent une égalité de traitement entre les hommes et les femmes. " Les entreprises à la pointe dans ce domaine éprouvent notamment moins de problèmes à conserver leur capital humain, avec également pour conséquence une meilleure image de marque. " Cette stratégie, lancée fin 2015, a dégagé une performance annuelle de 8% par an avec une volatilité maîtrisée, ce qui lui vaut une notation cinq étoiles chez Morningstar.

Le fonds est exposé sur une soixantaine de positions, avec une durée de détention qui dépasse trois ans. A la fin 2018, des actions comme Thermo Fisher, Microsoft, Cisco Systems, Estée Lauder, Aon, Unilever ou Visa figuraient parmi les principales positions du fonds. " Au niveau géographique, l'Europe sera généralement mieux représentée que l'Asie par rapport à l'indice de référence, notamment parce que cette région n'est pas encore au même niveau que les autres grands blocs économiques, notamment en matière de présence des femmes dans les conseils d'administration ", indique encore Junwei Hafner-Cai. A noter qu'un autre fonds spécialisé sur cette thématique a été lancé l'année dernière chez Axa Investment Management : Axa WF - Framlington Women Empowerment.

Data et intelligence artificielle

Chez Edmond de Rothschild Asset Management, la vague thématique s'est manifestée par le lancement du fonds Edmond de Rothschild Fund Big Data, un produit qui vise tant à s'exposer sur les entreprises qui vont permettre le développement de cette tendance, que sur les sociétés traditionnelles (jusqu'à 50% des actifs sous gestion du fonds) qui ont intégré ces changements dans leur organisation, et qui s'exposent aux changements qui se produiront pour leurs activités en y consacrant une partie conséquente de leur budget. Jacques-Aurélien Marcireau, gestionnaire du fonds, estime à ce titre que la correction intervenue ces derniers mois constitue " une opportunité attractive de s'exposer sur une thématique qui devrait encore enregistrer une croissance attractive durant les prochaines années ". Thématiquement similaire, le fonds Echiquier Artificial Intelligence (sorti au milieu de l'année dernière) vise quant à lui plus directement le versant " technologique " de la révolution promise par le développement du big data et des intelligences artificielles, en visant une exposition tant sur l'infrastructure des réseaux que sur les sociétés spécialisées dans le traitement des données, ou les spécialistes du commerce en ligne. Rolando Grandi, gestionnaire du fonds chez La Financière de l'Echiquier, souligne que cette " quatrième révolution industrielle aura un impact massif sur les perspectives de croissance au niveau mondial. Tous les secteurs seront impactés par ces bouleversements ".