Le plus gros problème de la voiture électrique n'est pas tant l'autonomie des batteries que leur temps de charge. Petit rappel : une voiture électrique peut se recharger en courant alternatif (AC, comme à la maison ou sur une Wallbox) ou continu (DC, sur les bornes dites " rapides " situées pour la plupart le long des autoroutes). Tesla a dès le début construit un réseau de charge rapide en DC : les fameux " superchargeurs ", d'une puissance allant jusqu'à 150 kW, contre 50 kW pour les bornes d'autoroute ordinaires. Les grands constructeurs allemands, rejoints par d'autres acteurs, ont uni leurs forces pour riposter avec un réseau européen de charge rapide baptisé Ionity et offrant une recharge jusqu'à 350 kW ! Mais actuellement, aucune batterie du marché ne peut gober une telle puissance... La Taycan (avec son réseau électrique de 800 V contre 400 V habituellement) accepte tout de même une charge jusqu'à 270 kW, contre 150 kW chez Audi et Tesla, 110 kW chez Mercedes et 100 chez Jaguar. Le réseau Ionity est actuellement embryonnaire (quatre stations en Belgique et environ 150 en Europe) mais les choses devraient évoluer très vite. En attendant, beaucoup chargeront leur Taycan à la maison sur une Wallbox (AC), où sa batterie n'accepte alors qu'une puissance de charge maxi de 11 kW, contre 16 pour la Tesla S ou jusqu'à 22 pour l'Audi e-Tron qui, dans ce cas, remplit donc sa pile deux fois plus vite (soit en 4h30 environ).